10 Conseils pour bien démarrer la course à pied

Vous êtes enfin décidé (e) à vous mettre au sport, et vous avez décidé de commencer par la course à pied? Parfait, voici donc quelques conseils pour t'aider à démarrer.

Choisir des chaussures adaptées : Une chaussure de course doit être confortable, les orteils ne doivent pas être trop serrés, et la semelle doit être à la fois solide pour résister sur la durée, et élastique pour absorber les chocs répétés de vos multiples séances d ' l'entraînement. Il existe des sites pour trouver des conseils sur les bonnes chaussures à adopter.

S'assouplir : Faire des étirements avant et après l'entraînement est capital pour éviter les blessures musculaires. Les muscles ont, en effet, besoin de s'échauffer progressivement, de manière dynamique, pour ne pas se déchirer durant un exercice intense. De plus, s'étirer en fin de séance permet d'envoyer un signal d'arrêt au corps, et de préserver la mobilité des articulations, en plus de favoriser la souplesse des muscles. Si votre corps est de nature plutôt raide, en faisant le soir, avant de se coucher peut contribuer à assouplir les muscles et améliorer la condition physique.

Avoir du rythme : Il n'est pas nécessaire de faire de grands pas pour travailler son endurance. Au contraire, il vaut mieux privilégié les petits pas à un rythme soutenu, pour augmenter la quantité de mouvements et dépenser l'énergie du corps sans autant chercher la vitesse.

Respirer : Le souffle est un élément fondamental de la course à pied. Il est important de savoir l'adapter en fonction de l'exercice que l'on souhaite pratiquer. En effet, en cours rapide, ou sprint, le corps consomme plus rapidement ses réserves d'oxygène, il faut donc respirer plus rapidement pour les renouveler. Au contraire, en cours de durée, ou endurance, il vaut mieux respirer longuement et profondément pour assurer au corps une proportion optimale et continuer d'oxygène. Il est important de respirer efficacement car le corps dispose d'un moyen douloureux pour signaler qu'il y a un dysfonctionnement respiratoire: le point de côté.

Boire de l'eau : Lorsque le corps transpire, pour diminuer sa température au cours d'un effort soutenu par exemple, il le fait en utilisant ses réserves d'eau. Il faut donc les renouveler aussi souvent que nécessaire pour lui permettre de tenir la distance. S'hydrater permet également de lutter contre les points de côté.

Courir régulièrement : Les bénéfices du sport ne se manifestant que pratiquants assidus, c'est la raison pour laquelle il est crucial de planifier l'entraînement pour se fixer des objectifs à la cour, moyen et long terme. Aussi, il est important d'être réaliste dans la définition de ses objectifs pour entretenir sa motivation: il vaut mieux mieux atteindre et être fier de ses petites réussites que de viser la lune et amasser les échecs. Enfin, si vous n'avez pas l'impression de vous être assez dépensé (e), il peut être préférable d'ajouter une séance dans la semaine plutôt que de rallonger jusqu'à épuisement.

Varier les surfaces : la course en extérieur a pour avantage de faire travailler votre corps son agilité, sa coordination, son équilibre, mais aussi de varier le rythme et les surfaces dans un environnement réel, c'est pourquoi il est plus bénéfique de pratiquer en plein air que sur un tapis roulant dans une salle de sport.

Dérouler son pied : Le corps dispose d'un outil façonné durant des milliers d'années d'évolution pour amorti efficacement les chocs de la course à pied, alors pourquoi ne pas utiliser? En effet, pour courir de manière efficace, il est important de bien déployer toutes les qualités de son pied à chaque pas: en endurance, commencer par poser le talon et laisser ton pied se dérouler jusqu'à la pointe avant de poser le pas suivant . En sprint, seulement, vous pourrez vous permettre de ne poser que la pointe.

Écoutez son corps : pour prévenir les blessures, il ne faut pas hésiter à faire des pauses, voire à arrêter la séance si l'exercice devient douloureux. Il ne faut pas non plus avoir honte de marcher si nécessaire.

La récupération : il est très important de laisser votre corps récupérer entre deux séances pour éviter les blessures dues au surmenage. Une erreur fréquente consiste à penser qu'il faut travailler pendant pour obtenir des résultats: un entraînement intense et quotidien n'est pas la clé pour développer ses capacités. En effet, le corps a également besoin de son moment pour se réparer et soutenir les connexions musculaires qui ont été sollicitées durant l'entrainement.

Aussi, même s'il existe des solutions pour atténuer la fatigue, tels que les bains glacés, les anti-inflammatoires ou les vêtements de compression, rien ne vaut le repos naturel pour réparer et solidifier les tissus endommagés durant une session d'entraînement. Enfin, le sommeil est aussi un moment-clé de la récupération, qu'il ne faut pas négliger. Se coucher tôt permet au corps de se reposer efficacement, sur ne répètera jamais assez les bienfaits d'un sommeil de bonne qualité!

 

Dès que vous serez à l'aise dans vos exercices, et que vous trouverez vos repères, vous pourrez cesser de vous considérer néophyte. Vous commencez alors à ressentir les premiers bienfaits de l'activité physique, utilisez-les comme moteur pour garder la motivation et dépasser progressivement vos capacités.


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published