5 conseils simples pour courir ton premier 5 km !

La course à pied est un bon exercice physique à pratiquer parce qu’il permet de brûler des calories, de se former une belle silhouette et de garder la forme. Si vous avez décidé de franchir le cap des 5 km, eh bien félicitation ! Voici toutefois quelques conseils qui pourraient vous aider à atteindre vos premiers 5 km. 

1. Se préparer mentalement

5 conseils simples pour courir ton premier 5 km !La première des choses que vous devez faire avant de courir ces 5 km, c’est de tout d’abord vous motiver mentalement. Si pour certains 5 km peut paraître très facile, pour d'autres qui ne l'on jamais fait, courir 5 km demande de la préparation dans les jambes... et dans la tête. Cela demande beaucoup plus d’énergie et de résistance si vous ne l’avez jamais fait auparavant. Tout ce que vous devriez vous dire, c’est que c’est un objectif à atteindre et vous pourrez le faire. Pour passer le cap, inscrivez-vous à une course de 5 kilomètres dans les mois à venir. Vous vous sentirez obligé de vous préparer. Idéalement relever le défi avec 1 ami(e) peut être plus encourageant que tout seul. Il existe plusieurs courses thématiques qui sont le fun à courir pour commencer (Liste 2018 au Québec).

 

2. Être équipé correctement

bandeau de sport d'encouragementPour bien courir ça prend des bonnes chaussures pour le faire. Dites vous qu'il n'existe pas un meilleur soulier de course comme on aime vous le faire entendre, mais il existe VOTRE meilleur soulier de course. Je vous recommande de vous rendre dans les boutiques spécialisées pour vous aider dans votre choix. Aussi, si vous êtes suivi par un podiatre, demandez lui conseil avant. Car courir c'est répéter un effort, une posture, un positionnement, un impact au sol de manière récurrente. Vous n'avez pas envie de finir avec des douleurs au dos ou aux articulations au bout de 2 entraînements... La chaussure est l'équipement primordiale. Pour ce qui est du reste, short ou leggings... chandail ou camisole... C'est une question de confort propre à chacun... Mais on a tout de même une tonne d'accessoires sur La Foulée d'après pour vous encourager ;-) ! Sur un 5 km vous ne devriez pas vous déshydrater complètement, mais vous avez la possibilité de prendre sur vous une gourde d’eau ou une ceinture à gourde qui vous permettra de prendre des gorgées d’eau lorsque vous en avez besoin pendant la course.

3. Se définir de petits objectifs et les atteindre

Vous ne pourrez pas vous lever un beau matin et commencer par faire une course de 5 km d’un seul coup. Il est important de suivre un programme de course sur plusieurs semaines. Vous avez la possibilité de définir ce à quoi ressemble ce programme, mais il doit vous permettre de définir de petits objectifs et de les atteindre. Par exemple, la première semaine, vous pourrez alterner entre la marche sportive et la course sur de petites distances de 500 mètres à 2 km.

Jean-Yves Cloutier, auteur du "best-seller" "Courir au bon rythme" parle notamment des 3 erreurs des débutants sur notre blogue. Voir la capsule vidéo.

4. Courir ses premiers kilomètres

À partir d'un certain temps, vous pourrez oser aller plus loin en faisant vos premiers 2 km, 3 km... Comme toutes les premières fois, lors de votre première, votre organisme peut ressentir d’énormes fatigues, mais vous y arriverez avec un peu de courage. Pour cela, vous pourrez le faire en groupe ou avec un coach sportif si vous manquez vraiment de motivation pour le faire seul. Il existe plusieurs méthodes d'entraînements en quelques semaines pour courir son premier 5 kilomètres. Par exemple, le guide de course de Canal Vie.

5. Courir ses premiers 5 km

Après quelques semaines, vous voilà fin prêt(e) pour parcourir vos 5 premiers km et accomplir votre objectif. En ce jour, dîtes-vous que vous pourrez le faire et prenez sur vous tous le matériel adéquat : chaussure, ceinture d'eau, votre bandeau et votre legging La Foulée d'après ;-). Prenez le temps de bien vous échauffer en faisant de petits étirements et lorsque vous vous sentez prêt(e), GO ! Souvenez-vous pourquoi vous le faites. 90% du travail a déjà été fait : L'entraînement ! Le 5 km restant c'est le 10%. Même si vous ressentez la fatigue en cours de route, votre motivation sera assez forte pour vous aider à aller jusqu’au bout.

Partagez-nous vos difficultés rencontrées pendant votre préparation !


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published