Hiver : Coureur du matin VS Coureur du soir !

Si vous êtes dans le sud, courir la saison entière est plutôt (pour ne pas rendre jaloux certains d'entre vous) agréable. Mais au Québec, l'hiver est le tant redouté ennemi du coureur. Les températures à -20° degrés ont de quoi effrayer les plus tenaces des "runners". Pourtant, coureur un jour, coureur toujours ! Mais face au froid, y a t-il un moment pour courir et quel est ce moment ? Voilà ce qu'il faut prendre en compte pour vos sorties !

 

Les conditions climatiques

En hiver, la météo est souvent rude car elle est soumise à des conditions climatiques extrêmement changeantes et imprévisibles. Ainsi, un temps dégagé peut disparaitre en une dizaine de minutes et laisser place à une possible tempête de neige. Ainsi, peu importe le moment où vous voulez aller courir, regarder la météo avant d'aller courir est nécessaire ! Prenez en compte le vent, qui influence les performances et augmente le risque d'engelure, mais aussi la température, on préconise de suivre des règles de sécurité précises pour les courses en dessous de 0, et l'humidité qui, pourtant trop souvent oubliée, a une grande importance dans les appuis et les performances des courses. Notre recommandation : courrez un jour calme et faites plusieurs tours de 5 km autour de chez vous plutôt qu'un seul grand tour, permettant de se réfugier rapidement si besoin.

Coureur du matin 1 - coureur du soir 1

L'assiduité

On le sait, l'hiver peut déprimer de nombreuses personnes et n'inspire que peu d'enthousiasme quand il s'agit d'aller pratiquer son activité favorite. Pourtant, des études prouvent qu'il y a bien des gens plus assidus dans leur exercice que d'autres par rapport à leur habitude d'horaire de course et ce sont .... les gens du matin ! En effet, il est prouvé que les gens qui courent le matin peuvent plus souvent pratiquer leur activité que ceux qui le font en fin d'après midi par des horaires moins contraignants (retard au bureau notamment) et aussi que les gens qui courent le soir ont une fatigue nerveuse qui s'est accumulée au fil de la journée et cela peut créer une décompression lorsqu'on arrive chez soi qui peut empêcher de vouloir se reconcentrer sur son activité favorite. Victoire aux coureurs du matin!

Coureurs du matin 2 - Coureur du soir 1

L'assiduité dès le réveil !


L'aspect physique 

Encore une fois ici, chacun a ses habitudes... et chacun a raison ! Courir le soir permet au corps d'être bien réveillé, avec une force isométrique de 15% supérieure au reste de la journée, et c'est le moment où la température corporelle est la plus élevée, facilitant le cycle sanguin : ainsi, les performances sont presque toujours meilleures en soirée que dans le reste de la journée ! Pour les matinaux, on signalera un meilleur "état mental"et une meilleure coordination qui améliorent la force mentale et la résistance pour tenir dans les moments difficiles. Surtout, ils complèteront l'état de réveil du corps et donc permettront une grande fraîcheur pour le reste de la journée

RÉSULTAT : Coureurs du matin 3 - Coureurs du soir 2

La sécurité

On y pense pas forcément lorsque l'on va "jogger", mais courir en hiver demande d'être très prudent ! La course en elle-même nécessite d'éviter les plaques de glace et donc les blessures, tandis que les conditions de route pour les voitures peuvent être tout aussi exécrable ! Hors, une perte de contrôle inopinée représente un danger énorme pour tout piéton situé proche ! Dans cette optique, il faut donc avoir une luminosité assez grande pour pouvoir évaluer les dangers de la glace par terre mais aussi pour se faire voir des autres occupants de la route : l'hiver, la nuit tombant dès quatre heures du soir, il semble que pratiquer aux lueurs du matin serait donc mieux pour éviter au maximum les obstacles de l'hiver !

Coureurs du matin 4 - Coureurs du soir 2

Ainsi, en hiver, le choix de courir le matin semble être plus perspicace car moins dangereux, plus régulier et nous fait rentrer dans un état de fraîcheur (sans mauvais jeu de mot ;) excellent pour le reste de la journée. Cependant, ceux qui ne veulent pas ou n'ont pas le temps, n'ont pas de stress à avoir ! Le corps s'adapte facilement aux changements d'horaires puis il reste encore les salles si jamais la tempête du siècle arrive, alors votre pratique n'a pas besoin de s'arrêter en hiver ! 

Et vous, quand allez-vous courir ?  


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés