Faire du sport pour ne pas manquer d’énergie !

Isabelle Perron est une femme très active. Elle œuvre en tant qu’animatrice radio, télévision, coordonnatrice marketing et événements au sein du Phoenix de Sherbrooke, elle est également rédactrice chez quelques journaux de la région mais elle garde tout de même du temps pour faire du sport. Elle a volontairement accepté de nous livrer cette entrevue pour nous en dire un peu plus sur elle ainsi que sur ses habitudes sportives :    

 

Bonjour Isabelle, parlez-nous un peu de vous, comment décrieriez une journée classique au travail pour vous?  

Isabelle Perron : Je dirai que mes journées sont très différentes les unes des autres, quand je vais à la radio, je fais beaucoup de recherche, je suis souvent sur les réseaux sociaux, sur les blogues, les sites web et je feuillette les journaux à la quête d’informations. Sinon, je prépare aussi des contrats, c’est un peu semblable à ce que je fais pour la télévision. Les autres jours, je suis généralement en train de rédiger des articles, de préparer de la musique. je prends aussi des cours car c’est quelque chose qui me passionne et je m’occupe des événements que j’anime …

Avec des journées autant chargées comment trouves-tu le temps et l’énergie pour faire du sport ?

Isabelle Perron : Je fais beaucoup de sport, j’aime courir, faire du vélo et du Yoga. En variant les activités, cela me permet d’éviter les blessures. Je dirai même que les journées où je ne fais pas de sport sont certainement les dures, durant celles-ci je me sens à bout d’énergie et en manque de créativité !

À quelle fréquence en faites-vous par semaine ?

Isabelle Perron : J’essaie le plus possible m’entrainer , en moyenne, je fais du sport 4 à 5 fois par semaine. Cela me tient à cœur de toujours libérer du temps pour m’évader et comme je vous l'ai précédemment dit, cela me permet d’avoir de l’énergie et d’être plus productive dans mes journées. La ville de Sherbrooke offre un bon compromis entre le coté urbain et campagnard, cela me permet donc de bouger en tout temps que soit pour courir en pleine nature ou encore pour faire du kayak ou bien du Ski en plein centre-ville.

Comment as-tu développé ta passion pour le sport?

Isabelle Perron : Dans ma jeunesse, j’avais développé un certain attrait pour le vélo, ensuite, des fondations ont commencé à me contacter pour faire des courses de cyclisme et des demi-marathons afin de promouvoir des causes humanitaires. J’apprécie particulièrement la course à pied pour son coté accessible, c’est un sport très agréable qui permet de profiter de beaux paysages et qui ne me prend pas beaucoup de temps.

 

 

Concernant la course à pied, depuis combien de temps pratiquez-vous ce sport ?

Isabelle Perron : Cette passion, je l’ai développée depuis plusieurs années, j’ai commencé à m’y intéresser à 15-16 ans, j’ai arrêté d’en faire à un moment mais depuis que je l’ai réintégré à mon quotidien, je ne peux plus m’en passer. Ce sport à un coté très libérateur quand tu sais te prévenir des risques de blessures et que tu l’intègres à ta routine.

Avez-vous des conseils à donner aux gens qui voudraient s’initier à la course à pied ou les personnes qui débutent dans ce domaine ?

Isabelle Perron : Respecter ses limites et ne pas se comparer ! C’est correct de courir juste un kilomètre, d’alterner avec la marche quand on se fatigue. Faire des demi-marathons ou encore des marathons c’est quelque chose de jouissif mais on doit s’y préparer. Intégrer un groupe de course peut s’avérer pratique aussi, car même si beaucoup de gens ne le savent pas, il y’a des techniques à connaitre afin de bien courir.  

Parmi les demi-marathons et les marathons auxquels vous avez participé, lequel est ton préféré ?

Isabelle Perron : J’ai adoré le demi-marathon d’Ottawa, le parcours est magnifique, agréable, l’organisation est excellente, j’y ai fait beaucoup de belles rencontres avec des gens qui participaient des quatre coins du pays et de partout à travers le monde.

Enfin, vu que ce dernier était organisé en Mai, on a pu profiter de bonnes conditions climatiques, il faisait beau sans pour autant avoir à supporter les grandes chaleurs estivales qui peuvent nuire aux performances.

Privilégiez-vous courir seule ou accompagnée ?

Isabelle Perron : C’est drôle car quand je fais du vélo, j’essaie toujours d’en pratiquer en gang ou en duo surtout lors des longs parcours. Par contre, quand je cours, je préfère être seule. Parfois j’écoute de la musique car cela m’aide à me motiver et à garder le tempo, d’autres fois, j’essaie juste de profiter du moment présent pour faire le vide dans ma tête et apprécier les paysages.

Concernant le Hockey, étiez-vous fan de ce sport depuis longtemps ou est-ce que vous avez développé cette passion avec l’opportunité qui s’offrait à vous pour devenir animatrice du Phoenix de Sherbrooke ?

Isabelle Perron : Honnêtement, même si je m’intéressais beaucoup au sport depuis longtemps, le Hockey n’était pas celui qui me passionnait le plus, loin de là. En acceptant de collaborer avec le Phoenix, j’ai commencé à me renseigner sur le sujet et j’ai découvert un monde que je trouve beaucoup plus fascinant que ce que je pensais, c’est plus que de simplement pousser une rondelle !

Toute la préparation des jeunes hommes, il y’a quelque chose de très intense dans ce qu’ils vivent.

 

 

 Y’a-t-il des sportifs qui vous inspirent ?

Isabelle Perron : Je m’inspire beaucoup des gens autour de moi, de Mr et Mme tout le monde, des personnes âgés qui se fixent des objectifs et qui les atteignent …

Je n’ai pas d’idoles de jeunesses en particulier mais quand je regarde les athlètes de haut niveau de la région, je pense notamment à Xavier Desharnais, et à  Kim Boutin je ne peux qu’être admirative devant tous les efforts qu’ils fournissent afin de réaliser leurs rêves. Même en dehors du sport, ces personnes qui donnent tellement de leurs temps, de leurs cœurs sont une motivation pour toute personnes qui nourrit de hautes ambitions !   

 

Quelle est l’importance de l’alimentation dans votre vie ?

Isabelle Perron : Pour moi, avoir une alimentation saine, c’est très important et c’est loin d’être la tâche la plus facile ! Il faut être rigoureux, avoir des horaires fixes pour ses repas est l’une des astuces que j’ai remarqué chez beaucoup de sportifs de haut niveau. Le choix des aliments n’est pas évident à cause de plusieurs cochonnerie déguisées (si je peux me permettre le terme) qu’on nous propose de nos jours, il faut donc être très attentif. C’est un sujet qui m’intéresse beaucoup, je fais beaucoup de recherches là-dessus, j’ai aussi eu plusieurs débats sur le sujet avec plusieurs athlètes. C’est malheureux mais si on n’est pas vigilant, c’est très facile de tomber dans le panneau.    

Pour conclure, il suffit juste de lire votre présentation pour s’apercevoir que vous êtes une personne très occupée. Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes qui s’estiment trop prises pour pouvoir exercer de l’activité physique ?

Isabelle Perron : Même si cela fait très cliché, je dirai que quand on veut on peut. Il faut s’imposer dans nos horaires des plages pour le sport et considérer que c’est aussi important que de faire une heure supplémentaire ou d’aller faire l’épicerie !

La course à pied de par son accessibilité est une opportunité qui permet de s’offrir un moment d’évasion dans votre journée, de se retrouver un peu avec soi-même. Il faut repérer un moment stratégique et se motiver par des petits gestes tels que prendre ses vêtements de sport avant de sortir au travail et les laisser dans son auto pour courir juste après le job.

Je recommande aussi de se fixer des petits objectifs pour évoluer petit à petit en ne se décourageant pas. Enfin, si vous ne savez pas par où commencer, il y’a plusieurs applications à télécharger qui comportent plusieurs petits défis quotidiens. Quand aperçoit ses progrès, c’est toujours encourageant et cela augmente l’estime de soi.

 

Retrouvez Isabelle Perron sur : Sa page Facebook  https://www.facebook.com/isabelleperronofficiel/

Et son compte Instagram :

https://www.instagram.com/isabelle_perron/

 

 

 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés